Viager en tant qu’investissement immobilier : comment en faire un succès ?

Le film de Pierre Tchernia permet de découvrir l’acteur Michel Serrault qui joue le rôle du tueur de la famille propriétaire d’un bien mis en viager. Il enterre ainsi la famille les uns après les autres. Le film est bien ancré dans la mémoire des français qui ne sont pas très enthousiastes à l’idée d’investir dans ce type d’achat immobilier.

Le décès du vendeur est le terme de la convention

Un investissement en viager Ile de Ré est un contrat immobilier qui est convenu entre deux parties dont l’acheteur dit débirentier et le vendeur dit crédirentier. Le vendeur est donc celui qui cède la propriété immobilière. Il reçoit tout d’abord une somme de départ dit capital. Ensuite, il reçoit périodiquement une rente qui se caractérise par plusieurs versements jusqu’au jour où il s’éteint. Étant un contrat immobilier, le viager nécessite la signature venant des deux parties ainsi que l’accord sur les modalités de paiement.

La différence entre le bien vendu occupé ou libre

Comme son nom l’indique, le viager libre est le contrat de viager dont le bien est cédé libre, sans résidents. Ainsi, l’acheteur peut déménager pour occuper le bien ou bien le faire louer. Ce type d’achat permet au débirentier de se faire un complément de revenu pour rentabiliser son investissement. En effet, le coût de location paiera la rente.

D’un autre côté, le vendeur qui peut être une personne âgée peut utiliser la rente pour payer le frais d’hébergement au sein de l’Ehpad.

Pour le viager occupé, l’idée est de verser une rente ou bien un bouquet exclusif pour le vendeur qui occupe toujours les lieux. Le débirentier ne se sert du bien que lorsque le vendeur est mort.

Zoom sur le prix de vente et le mix bouquet et rente

Le vendeur et l’acheteur doivent prendre le temps de bien se convenir du prix de vente du bien en fixant ainsi un rendez-vous. Ce prix de vente est la valeur vénale qui est déduite de la valeur du droit d’usage et d’habitation ou DUH, à titre d’information. Pour trouver la valeur du DUH, il faut se baser sur l’âge de celui qui cède sa propriété, son espérance de vie qui est calculée sur les tables de mortalité ainsi que sur le sexe. À savoir qu’une femme est susceptible de vivre encore plus longtemps que la gent masculine, ce qui indique ainsi un mix rente et bouquet moins supérieur.

Leave a Comment