Une reprise difficile du tourisme à Paris après les attentats de novembre

Les attaques terroristes du 13 novembre dernier ont eu des conséquences sensibles sur le tourisme hexagonal, en particulier à Paris. Plusieurs semaines après, les affaires reprennent tant bien que mal dans un contexte difficile, notamment pour les professionnels du réseau Tourcom.

Un secteur frappé de plein fouet

tourisme de luxeLes événements tragiques survenus dans plusieurs endroits de la capitale française en novembre ont sévèrement impacté le volume touristique dans les jours qui ont suivi. Des réservations d’hôtels annulées et des commandes de voyage en nette baisse, bon nombre d’entreprises du secteur ont constaté une importante chute de leurs activités. Situation confirmée par plusieurs membres du réseau TourCom. Chez Tapis Rouge (tour operator du segment luxe), « c’était le calme plat, plus d’appel téléphonique, pas de visite » durant une semaine. Leclerc Voyages a quant à lui observé une baisse de 15% des commandes dès le lendemain même des attentats.

Au niveau des hôtels, une diminution de 10% du chiffre d’affaires a été estimée en moyenne. François Delahaye de Plaza Athénée avançant même une perte de 50% pour son établissement depuis le drame. Le secteur aérien est lui aussi touché avec 50 millions d’euros en moins sur le chiffre d’affaires d’Air France.

Un redémarrage attendu malgré l’inquiétude ambiante

voyageMalgré ce contexte difficile, les entreprises touristiques se veulent optimistes. Selon Richard Vainopoulos (Président de TourCom), « le moment le plus difficile est passé ». Les espoirs d’une reprise rapide sont surtout placés dans les « outgoing » plus que l’ « incoming » comme le confirme Bernard Boisson (DG de Leclerc Voyages) : « On va suivre tout ça de près » avec l’espoir que les clients aient « très très vite des envies d’ailleurs ». Gaëlle Miller (Sèvres Voyages) affirme d’ailleurs qu’ « il y a des personnes qui veulent fuir l’horreur à Paris et décident de voyager ».

De l’avis général, la situation tend à se stabiliser et le début 2016 sera une période capitale. Un élan d’optimisme confié par Christian Mantei d’Atout France : « Cela va s’améliorer pour les fêtes de fin d’année »

Leave a Comment