Travaux d’ élagage : les critères de sélection de la technique de taille à mettre en œuvre

Pour assurer leur développement harmonieux, les arbres et les arbustes ont besoin d’un élagage régulier. Cette opération consiste à les débarrasser des branches superflues. Il s’agit notamment de celles qui sont malades, cassées ou pourries. Mais selon les spécificités du sujet en question, la technique de taille à mettre en œuvre est différente.

Retrouvez dans cet article les principaux critères à prendre en compte dans le choix de la méthode à exécuter.

élagage

La technique d’élagage varie d’une espèce à une autre

Comme chaque arbre est unique, la technique utilisée pour l’élaguer l’est aussi. En effet, elle est différente selon l’essence de la plante qui en fait l’objet. L’élagage ne peut donc s’improviser. Une bonne connaissance des arbres est requise. C’est pourquoi il est plus judicieux de le confier à un professionnel comme cet élagueur professionnel dans l’Eure et Loire. En outre, il faut faire la distinction entre :

Les résineux

L’élagage des résineux tels que le sapin, le cèdre l’épicéa ou encore le cyprès est effectué tous les trois ans. L’automne et le printemps sont les périodes indiquées pour cette pratique. Pour les grands arbres de cette espèce, la réalisation d’un travail en hauteur est inévitable. Cette activité est d’ailleurs soumise à des règlementations strictes.

Les feuillus

L’élagage des feuillus s’opère dès leur plus jeune âge, c’est ce qu’on appelle « la taille de formation ». Ce sont les arbres tels que le bouleau, le châtaignier, le chêne ou encore l’érable du Japon qui en font l’objet. Une fois qu’ils atteignent l’âge adulte, ces espèces sont soumises à la taille d’entretien. Elle est de préférence réalisée à la fin de l’automne ou en hiver. Le gel est toutefois à éviter.

Les arbres fruitiers

Les fruitiers devront être taillés régulièrement. Cette opération permet d’améliorer la production de fruits. Dès leur plantation, ils sont sujets à la « taille de formation ». À la maturité, une taille d’entretien et une taille de fructification seront réalisées.

La technique d’élagage varie en fonction de l’âge et de la hauteur de l’arbre

Dans la sélection de la technique d’élagage à mettre en œuvre, il importe de tenir compte de l’âge et de la hauteur du sujet. Ces paramètres permettent également de déterminer la fréquence à laquelle élaguer les végétaux.

Ainsi, pour les arbres de moins de 10 ans, les spécialistes en travaux d’élagage conseillent une taille réalisée tous les deux ans. Pour ceux âgés de 10 à 20 ans, un élagage tous les 4 ou 5 ans est à prévoir. Enfin, s’ils datent depuis plus de 20 ans, les travaux d’élagage ont lieu tous les 10 ans. Dans tous les cas, il vaut mieux se fier à l’avis d’un expert en arboriculture comme l’élagueur.

Quant à la technique d’élagage, celle-ci peut être soit raisonnée, soit sévère. La taille raisonnée ou la taille douce est entreprise sur les jeunes plants. Elle permet de façonner la forme qu’ils auront à la maturité. Elle fait aussi office d’entretien régulier pour les sujets adultes. Pour ce qui est de la taille sévère, on y a recours lorsque l’arbre devient trop imposant. Elle consiste à supprimer une partie importante de son volume et peut de ce fait nuire à sa santé. La taille sévère ne doit être effectuée qu’en cas de réelle nécessité.

La technique d’ élagage varie en fonction du lieu d’implantation de l’arbre

Enfin, le lieu où l’arbre est planté influe sur la technique d’ élagage à exécuter. La taille d’un arbre isolé ne s’opère pas de la même façon que la taille de plusieurs arbustes regroupés en haie de jardins. C’est également le cas lorsque l’arbre en question se trouve à proximité d’un ravin ou d’une ligne électrique aérienne.

Par ailleurs, les outils et les matériels nécessaires à l’intervention seront aussi différents. Pour tailler une haie de moins de deux mètres de hauteur, la tâche s’effectue à l’aide d’une tronçonneuse, d’un taille-haie, d’une cisaille ou d’un sécateur. Si l’élagueur a affaire avec un grand arbre, l’utilisation d’engins mécaniques comme la nacelle ou la grue est indispensable. Il en va de même si les branches de celui-ci surplombent les fils électriques et téléphoniques aériens.

Attachment

élagage élagage

Leave a Comment