La prison et le musée de Son La

Les sites historiques à Son La

Tout d’abord, la prison et le musée de Son La province comprennent deux éléments architecturaux: la prison et le musée Son La. La prison de Son La a été construite en 1908 sur une superficie de 500m2 par les colonialistes français. Elle sert en effet du lieu de détention des soldats communistes patriotes capturés. En 1940, la superficie de la prison a été étendue à 1700 mètres carrés. Celle-ci est constituée d’un solide mur de pierre et de briques de 4 mètres de haut avec un demi-mètre d’épaisseur. Dedans, le lit du prisonnier est fait d’une couche de ciment. Et le bord extérieur du lit est attaché au système d’accrochage le long du sol. En été, sous l’effet du vent du Laos les cellules ici sont considérées comme un four. Tandis que l’hiver est froid en raison du climat rigoureux de la région frontalière.

Par ailleurs, à l’époque les colonialistes français ont transformé la prison en un enfer sur terre. La détention arbitraire, l’extermination et la tuerie était un phénomène courant. L’objectif était de mettre à néant toute velléité indépendantiste des soldats communistes. Pendant la période de 1930-1945, on comptait 1.007 soldats et révolutionnaires patriotes détenus dans la prison de Son La. De plus, parmi les pensionnaires de cette célèbre prison figurent des personnalités importantes du pays. On peut citer, entres autres, des dirigeants du pays tels que Le Duan, Truong Chinh, à Hieu, Van Tien Dung, Xuan Thuy, Tran Huy Lieu, Nguyen Co Thach, Mai Chi Tho. , Tran Quoc Hoan, Hoang Le Thien …

Avant le retrait de Son La en 1952, les français ont bombardé la zone de la prison pour effacer leurs crimes. De plus, en 1965, les américains à leur tour ont bombardé le nord laissant la prison de Son La presque complètement détruite.

Dans le but d’inculquer et d’éduquer les traditions patriotiques à la jeune génération vietnamienne, une partie de la prison de Son La a été restaurée. Lors du voyage à cette prison, les touristes auront l’opportunité de visiter les différentes cellules et de revivre dans leur imagination cette triste histoire de l’humanité. Les visiteurs y trouvent des cellules souterraines, des camps de détention, des cellules spéciales de seulement 1,2 m2, des centaines d’artefacts, des menottes, des chaînes de fer,… Ce sont des preuves vivantes des crimes commis par des colonialistes français. Les touristes seront touchés quand ils se tiennent devant des pêchers que To Hieu, Secrétaire du département de la prison Son La de mai 1940 à octobre 1941, a plantés sur la falaise de la prison. Les pêchers sont en effet devenus le symbole de la volonté et de l’esprit de lutte indomptable des prisonniers communistes.

Son La

Les traces de l’histoire du peuple

À côté de la prison de Son La, on peut trouver le musée général Son La. Ce musée sert aujourd’hui du lieu de conservation et d’exposition des milliers d’artefacts. Ces derniers reflètent la culture typique des groupes ethniques vivant dans la province. On trouve dans le premier étage du musée des artefacts préhistoriques de Son La. Ce sont des objets à main en pierre, en fer et en bronze datant de milliers d’années, des sites de Chieng On, Pac Ma (district de Quynh Nhai) et de la zone du réservoir de la rivière Da.

Le deuxième étage est la galerie de photos de l’oncle Ho avec les groupes ethniques de la province de Son La. Jusqu’au troisième étage du musée, les bourlingueurs auront la chance de visiter la galerie montrant la vie culturelle, la production et les activités de 12 groupes ethniques vietnamiens vivant dans la province. On y trouve de la poterie, des bijoux, du tissage, des costumes, etc. En tout, le musée a rassemblé plus de 700 anciens livres de tailles différentes des Thaï. Des livres écrits sur le papier Dó à l’aide du pinceau de calligraphie et de l’encre de Chine. Parmi ces livres figurent plus de 30 livres de la loi des Muong. On trouve en effet dans ces livres l’expérience de la production, la médecine populaire et le système de fabrication des flèches et de la poudre à canon.

Ensuite, en 1962, la prison de Son La et le musée de Son La ont été classés monument national culturel et historique. Donc, lors du voyage à Son La, les touristes ont tous leurs temps pour visiter tous les recoins de ce site historique, touristique et culturel vietnamien.

.

Leave a Comment