5 erreurs à éviter pour ses travaux de peinture

Peindre soi-même sa maison ou son appartement est une prise d’initiative passionnante. Il convient toutefois d’éviter certaines erreurs de débutant si vous désirez obtenir un résultat optimal. Voici 5 erreurs à éviter pour ses travaux de peintures.

Une mauvaise préparation de la surface à peindre

La première erreur à éviter pour ses travaux de peinture est de bâcler l’étape de préparation du support. Si par exemple, vous posez une peinture sur un mur sans l’avoir lavé préalablement, vous vous retrouverez avec de la peinture non absorbée ou des sauts de peinture par endroit. Ce qui serait vraiment dommage…

Que faire alors ? La préparation d’un mur pour la réception d’une peinture doit se faire de manière méthodique. Toute la surface à peindre doit être nettoyée avec soin puis rincée à l’eau. Étant donné qu’une surface lisse permet une plus grande adhérence à la peinture, il peut être opportun d’utiliser une éponge renforcée ou un chiffon rigide pour le lavage du mur. En cas de fissure du mur ou de trous laissés par des clous arrachés, utilisez de l’enduit de rebouchage pour colmater les brèches.

Par ailleurs, si une peinture était préalablement en place, alors vous devez impérativement l’ôter avant de poser une nouvelle couche.

Une estimation erronée de la quantité de peinture nécessaire

Une estimation erronée de la quantité de peinture nécessaire pour réaliser vos travaux peut avoir des conséquences plus ou moins fâcheuses.

  • Si la quantité de peinture est insuffisante, vous risquez d’obtenir un rendu pas très homogène ;
  • Si par contre la quantité prévue excède largement la quantité utilisée, cela constitue un gaspillage.

Pour éviter ces situations embarrassantes, calculez avec précision la quantité de peinture dont vous aurez besoin au lieu de faire une estimation vague.

Pour ce faire, après avoir choisi le type de peinture que vous désirez utiliser, divisez la superficie en m2 à couvrir par son pouvoir couvrant pour obtenir une quantité exacte. N’oubliez pas de prendre en compte le nombre de couches que vous désirez poser.

L’utilisation d’un matériel inadapté

Choisir un matériel de peinture adéquat est très important pour obtenir un résultat optimal. Par exemple, si vous désirez appliquer de la peinture à eau sur un mur et que vous vous servez d’un pinceau en soie, vous n’aurez tout simplement pas le rendu souhaité. Au contraire, vous devrez utiliser un pinceau en poil synthétique.

Le principe est également le même pour les rouleaux. Un rouleau à poil long est adapté pour les peintures à eau alors qu’un rouleau à poil court est le matériel adéquat pour les peintures à huile.

La peinture en une couche unique

L’autre erreur de débutant à éviter est de peindre le mur en une couche. En effet, si vous vous arrêtez au bout d’une couche, la couverture ne sera pas optimale une fois la peinture séchée. Pour peindre un mur de manière optimale donc, il est impératif de poser 2 couches de peinture.

Prendre à la légère les conditions atmosphériques

Se moquer des conditions atmosphériques (humidité, chaleur) peut porter atteinte à la qualité de la peinture effectuée. En effet, pour obtenir un résultat optimal, il est fortement conseillé d’éviter de peindre lorsque les conditions atmosphériques sont extrêmes. Opérez plutôt lorsqu’il ne fait ni trop chaud, ni trop froid.

En somme, retenez qu’il est possible de réussir soi-même la peinture de sa maison sans recourir à un expert et à une entreprise spécialisée comme Coplateck en Belgique. Il suffit d’éviter certaines erreurs à l’instar de celles présentées dans cet article.

Attachment

peinture

Leave a Comment