Vapotage : les gestes à éviter pour bien vapoter

Vapoter c’est bien et c’est plus sain pour l’organisme, mais pour que cela reste vraiment sans danger, il faut adopter les bons gestes et bannir certaines mauvaises habitudes. En effet, sans le savoir, nombreux sont les vapoteurs qui utilisent leur vaporette de la mauvaise manière ce qui peut représenter certains risques. Pour s’en protéger, voici quelques mauvais gestes désormais à proscrire …

Ne pas changer sa résistance à échéance

La résistance c’est l’élément qui va permettre l’évaporation de l’e-liquide. Comme elle est toujours en contact avec ce liquide, elle a tendance à s’encrasser assez vite donc il faut penser à la vérifier régulièrement et la remplacer dès qu’un petit doute survient. Pour ce faire, vous pouvez acheter une résistance déjà toute faire ou bien chercher le meilleur atomiseur reconstructible et dripper pour refaire vous-même votre résistance. Si vous êtes du genre bricoleur, optez pour cette deuxième option afin d’apporter une touche personnelle à votre dispositif.

Ne pas bien nettoyer sa cigarette électronique

La résistance n’est pas la seule pièce à être encrassée suite au vapotage. Tous les éléments nécessitent un entretien régulier et réalisé correctement. Non seulement, cela vous permettra de profiter pleinement de l’arôme de votre e-liquide, mais il y est aussi question d’hygiène. En effet, même si vous êtes le seul à utiliser le dispositif, à force de le mettre en bouche, de le tenir entre vos mains, de le ranger dans votre poche ou votre sac, il n’est pas à l’abri des microbes. Mais le nettoyage en surface ne fait pas tout. Il faut également :

  • nettoyer le clearomiseur et sa cheminée de manière régulière pour retirer les dépôts de substance ou de poussière. Utilisez pour cela un coton tige
  • nettoyer le drip tip ou l’embout buccal au niveau duquel vous recueillez la vapeur aromatisée
  • nettoyez à l’aide d’un mouchoir le pas de vis du dispositif
  • nettoyez à l’aide d’un mouchoir sec la batterie

Vous pouvez profiter de ce grand nettoyage pour changer de saveur d’e-liquide. Avant de verser le nouveau liquide dans le réservoir, lavez d’abord ce dernier afin d’éviter les mélanges de goût.

Chauffer l’e-liquide à une température trop élevée

Il est important de ne pas trop chauffer l’e-liquide parce qu’une température trop élevée va dénaturer les saveurs naturelles du produit et parce qu’à partir d’un certain seuil, le dispositif va produire des particules fines, du monoxyde de carbone et du goudron. Ce deuxième cas est assez rare vu que les batteries sont limitées à une puissance très inférieure à ce seuil, mais parfois, certains vapoteurs débrident leur dispositif en quête d’un hit plus important. Cela est donc à proscrire, car à ce stade, l’e-cigarette devient aussi toxique que la cigarette classique.

Pour ce qui est de la dénaturation des saveurs, retenez que :

  • pour chauffer les e-liquides fruités, il faut se limiter à une puissance entre 6 à 7 W tandis que pour les autres liquides, vous pouvez monter jusqu’à 8W
  • la résistance doit afficher une valeur située entre 1, 5 à 2 ohms

Il faut éviter les résistances en-deçà de 1 ohm que l’on qualifie de « sub-ohm ». Ceux qui les utilisent sont attirés par le gros nuage de vapeur qu’elles peuvent produire et pourtant, cela induit une inhalation directe. En effet, le nuage de vapeur produite va directement atterrir dans les poumons du vapoteur ce qui pourrait avoir des conséquences néfastes sur le long terme. Enfin, il faut souligner que les résistances sub-ohm usent la batterie plus vite, consomment plus de liquide, favorisent la surchauffe de la vapeur et dénaturent les saveurs des liquides.

Ne pas tenir compte du couple Résistance-Voltage

Il est important de bien choisir ce couple, car d’eux dépend la saveur du liquide et sa température de chauffe. La règle à retenir est que : une résistance trop basse couplée à un voltage élevé va surchauffer le liquide. Il faut donc veiller à un certain équilibre entre eux.

Pour une résistance de 1, 5 ohm par exemple, optez pour un voltage de 3, 3 V pour les e-liquides aux saveurs fruitées et entre 3, 3 à 3, 5 V pour les autres types de liquide.

Pour une résistance de 2 ohms, le voltage adapté aux e-liquides fruités se situe entre 3, 4 à 3, 8V contre 3, 4 à 4 V pour les autres e-liquides.

Vapoter en continu

Quand vous vapotez, prenez votre temps pour savourer la vapeur dégagée et laisser le temps au dispositif de refroidir un peu avant une nouvelle bouffée. Ce bon geste va éviter le sur-chauffage du dispositif et écarter les risques d’explosion ou d’usure prématurée.

Aussi, quand vous avez fini de vapoter, éteignez toujours votre cigarette électronique.

Vapoter alors que le clearomiseur est presque « à sec »

Quand le niveau d’e-liquide est trop bas, évitez d’utiliser le dispositif, car la résistance va chauffer « à sec » et produire des substances néfastes. Vous sentirez tout de suite un changement de goût quand cela survient, mais n’attendez pas que cela arrive avant de remplir le réservoir. Une petite vérification de routine vous évitera ce désagrément.

Attachment

Leave a Comment