Travaux de ravalement : comment enduire une façade?

La façade reflète l’aspect général de la maison, elle définit l’esthétique de toute la maison. Pour avoir une façade en bon état, procéder à des travaux de ravalement périodiquement est nécessaire et même obligatoire. Le choix d’un revêtement de façade est important suivant l’esthétique voulue, que ce soit pour une finition traditionnelle, moderne ou originale. Et l’un des matériaux les plus utilisés est l’enduit. Mais comment fait-on pour enduire une façade lors des travaux de ravalement ? Trouvez dans cet article quelques informations sur comment choisir le type d’enduit, la confection d’un enduit de mortier de recette, et les méthodes d’application d’un enduit.

Choisir le type d’enduit

L’enduisage est une étape importante dans le ravalement. Cela consiste à faire appel à un façadier pour appliquer une couche d’enduit pour l’étanchéité, l’imperméabilité et l’isolation de la façade. Cependant, il existe plusieurs types d’enduits : les enduits synthétiques et les enduits minéraux. Quelques critères sont alors à prendre en compte pour le choix de l’enduit, comme :

  • La capillarité de l’enduit : c’est le niveau d’imperméabilité du produit sur trois classifications w0, w1 et w2 ;
  • La nature du support : en fonction de la résistance du support à la traction (Rt) selon 3 niveau Rt1, Rt2 et Rt3 ;
  • Les règlementations en vigueur : comme les normes de la construction et du bâtiment, les documents techniques unifiés (DTU), et le plan local d’urbanisme (PLU) ;
  • Le prix : le prix au mètre carré suivant la qualité et le dosage.

Un enduit de mortier est généralement composé de liants comme la chaux, le ciment, le plâtre ou l’eau ainsi que de granulats de gravillons et de sable. Les enduits peuvent être réalisés sur chantier, ou vendus en enduit performanciel prêt à appliquer, sous forme de pâte ou de poudre. Ainsi, il est incontournable de faire appel à un artisan façadier pour accompagner dans le choix de l’enduit adapté à vos murs.

Mise en œuvre d’un enduit réalisé sur chantier

Pour des raisons économiques, mais aussi pour s’assurer d’avoir un dosage idéal, on utilise souvent un enduit de mortier de recette réalisé sur chantier. L’enduit est alors préparé sur le chantier en mélangeant les ingrédients.

Et la mise en œuvre et le dosage dépendent du type de couche à appliquer :

  • Soit pour une première couche, le gobetis, qui permet de préparer le support ;
  • Soit pour une couche intermédiaire, le corps d’enduit, qui est plus épaisse pour l’étanchéité ;
  • Soit pour la couche finale de finition où le dosage est léger.

Il est requis de faire appel à un façadier compétent qui peut déterminer si le type d’enduit peut être appliqué en monocouche, ou nécessite plusieurs passages et avec quelle durée d’attente.

Choisir l’aspect de l’enduit pour la finition de la façade

Faire appel à un façadier qualifié qui peut appliquer différentes techniques d’enduisage est conseillé. Plusieurs types de finitions peuvent être utilisés, comme :

  • L’enduit brut, projeté ou riblé : pour un aspect rustique ;
  • L’enduit écrasé : avec des reliefs écrasés avec une spatule ;
  • L’enduit taloché : appliqué avec une taloche ;
  • L’enduit gratté : un enduit taloché puis griffé pour avoir un relief ;

L’enduit lissé : avec des techniques de lissage, par une taloche mousse.

Attachment

Ðàáî÷èé øòóêàòóðèò ôàñàä çäàíèÿ

Leave a Comment