Tout sur les biodéchets (compostage électromécanique)

Contrairement à ce que plusieurs personnes pensent, les déchets peuvent être bien utiles. Ils peuvent servir à produire du compost. Les déchets alimentaires représentent une grande partie des ordures ménagères que l’on retrouve dans les poubelles vertes et sont à l’origine d’importantes émissions de gaz à effet de serre.

Les biodéchets sont-ils des ressources ou déchets ?

La France produit plus de 8 millions de tonnes de biodéchets d’origine alimentaire (restes de repas, épluchures, etc.) qui sont enfouis ou incinérés à 95%. Depuis2016, les entreprises qui produisent plus de 10 tonnes de biodéchets par an sont obligées depuis d’organiser leur collecte et valorisation. Ceci dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte et sera étendue à toutes les entreprises en 2025, ainsi qu’aux collectivités qui devront elles-aussi proposer un système de collecte des déchets alimentaires à la source d’ici 2025.

L’usage des déchets organiques

La valorisation des biodéchets à travers le compostage, l’épandage ou la méthanisation permet de faire retourner au sol les matières organiques brutes en les transformant en une matière valorisable tout à fait adaptée aux besoins de fertilisation des sols agricoles. Les déchets organiques représentent 3 millions de tonne d’équivalent Co2 par an. Ils provoquent la fermentation de de déchets alimentaires (générant ainsi donc des émissions de méthane, un gaz au pouvoir de réchauffement global 25 fois supérieur à celui du CO2) lorsqu’ils sont mis en décharge. L’usage du compost ou le digestat issus de la méthanisation des biodéchets permet d’éviter l’utilisation d’engrais de synthèse dont la fabrication repose non seulement sur des ressources minières non renouvelables et non disponibles en France (phosphore et potasse). La combustion des déchets est responsable de GES ainsi que les émissions liées au transport de ces déchets jusqu’à leur lieu de traitement.

Valorisation des biodéchets : quelles sont solutions ?

Deux solutions s’offrent à vous pour éviter l’incinération ou l’enfouissement des biodéchets. Il s’agit de la réalisation de la collecte par les municipalités et du compostage dans votre domicile.

La réalisation de collecte (par les municipalités) séparée des biodéchets via une collecte supplémentaire à mettre en œuvre. Les biodéchets sont acheminés jusqu’à des plateformes industrielles de méthanisation ou de compostage qui sont situées en dehors des villes. Quant au compostage, vous le faire en utilisant un lombricomposteur ou en apportant vos biodéchets dans l’un des 804 points de compostage en pied d’immeuble ou dans l’un des 30 composteurs de quartier qui ont été installés par la Ville de Paris.

Attachment

Leave a Comment