Ramonage de cheminée : les essentiels à savoir

Malgré un bon chauffage, rien ne vaut un petit chocolat chaud devant la cheminée pendant les périodes de grands froids. Mais avez-vous pensé à ramoner votre cheminée ? Souvent cette opération est négligée alors que c’est une étape cruciale pour la sécurité des occupants d’une maison. D’autant plus, si la cheminée est bien entretenue, elle peut contribuer à une diminution considérable de la facture de chauffage. On vous livre toutes les informations importantes à savoir pour entretenir votre allié de l’hiver.

À quoi sert le ramonage?

Le ramonage est un élément majeur dans l’entretien d’une cheminée. Il est primordial de bien comprendre les raisons pour lesquelles les travaux de ramonage sont importants.

En premier lieu, le ramonage est essentiel pour prévenir les incendies de maison. En effet, les suis de combustion ainsi que le goudron, générés par le feu peuvent boucher les conduits de fumée. Et sachez que l’encrassement de la cheminée est l’une des principales causes d’incendie.

En plus, cette salissure est néfaste pour la santé car elle peut causer une intoxication au monoxyde de carbone pour les occupants de la maison.

Par ailleurs, grâce à une cheminée en bon état, vous pourrez voir votre consommation d’énergie diminuée considérablement. Par la même occasion, votre facture pour le chauffage.

Est-ce que le ramonage est obligatoire?

La réponse est oui, le ramonage est obligatoire. D’ailleurs la loi est très stricte sur le ramonage des cheminées. Pour des conduits de fumées en fonctionnement, le ramonage doit être fait au moins deux fois par an, voire plus selon les réglementations sanitaires en vigueur dans votre département.

Il faut savoir qu’un défaut de ramonage est sanctionnée par loi. Le propriétaire de la maison peut se voir payer une amende allant jusqu’à 450 €.

Par ailleurs, en cas d’accident causé par un défaut de ramonage, l’assureur peut réduire voire nier l’indemnité d’assurance si vous ne présentez pas un certificat de ramonage prouvant que l’entretien de la cheminée a été fait correctement.

À cet effet, si les deux ramonages n’ont pas encore été faits, il est indispensable de faire appel à un ramoneur expérimenté dans les meilleurs délais.

Je suis locataire, quelles sont mes obligations?

En principe, dans le cadre d’une location,  tous les frais liés au ramonage des conduits de fumée sont à la charge du locataire. En d’autre terme, le propriétaire est exhonére de toutes les charges financières occasionnées par l’entretien de la cheminée.

Cependant, dans certains cas et en fonction du contrat de bail, il se peut que c’est le propriétaire qui prend en charge les travaux.

Pour les immeubles en copropriété, c’est le syndic qui se charge de faire le nécessaire pour que les conduits de fumée au service du chauffage collectif de l’immeuble soient entretenus convenablement. D’ailleurs, il veille à ce que les deux ramonages minimums par an soient fait. Par contre, les charges seront départagées selon les règles de copropriété applicables au sein de l’immeuble.

Attachment

ramonage-chemine

Leave a Comment