Quels sont les outils et les étapes indispensables pour le ramonage?

Le ramonage consiste à nettoyer de la paroi intérieure de votre cheminée afin  d’éliminer les dépôts et les suies de son conduit d’évacuation. Toutefois, cet entretien doit être effectué dans les règles afin de garantir la sécurité des occupants du logement et celle de l’intervenant. Le ramonage exige également l’utilisation de certains outils spécifiques. Trouvez dans cet article les kits et matériels essentiels, ainsi que les étapes fondamentales pour mener à bien le ramonage de votre cheminée.

Les kits et les matériels nécessaires pour la réalisation du ramonage

Il est capital de bien s’équiper pour que le ramonage soit optimal.  Ainsi, pour que le nettoyage du conduit de votre cheminée ou de votre chauffage à bois soit efficace, certains accessoires sont indispensables, comme :

  • Les brosses :  outre le hérisson de ramonage qui se décline en plusieurs modèles, d’autres brosses telles que les écouvillons, les brosses métalliques, les goupillons et les pinceaux sont également utiles
  • La débistreuse : outil électrique muni d’une tête rotative permettant d’enlever le bistre et le goudron sur le conduit
  • Les équipements de protection : une paire de gants, un masque, des lunettes de protection, une bâche
  • Les matériels de nettoyage : l’aspirateur, la balayette, la pelle
  • Le récipient : la bassine, sac-poubelle
  • Les autres accessoires pratiques : l’échelle, les cannes, les rallonges de canne, le kit d’inspection, etc.

Il se peut que vous possédiez ces divers outils chez vous, car vous entreteniez régulièrement le conduit de votre cheminée. Néanmoins, une ou deux fois par an, il est préférable de  faire appel à un artisan ramoneur qui vous remet un certificat après les travaux.  Ce professionnel vous fournit également un ramonage bien exécuté dans le respect des consignes de sécurité et de la réglementation en vigueur.

Les étapes à suivre lors du ramonage d’une cheminée

Le plus judicieux est toujours de faire appel à un ramoneur pour effectuer le ramonage de votre appareil de chauffage pour des raisons de sécurité. Et pour que le ramonage soit efficace et bien élaboré, il faut également respecter certaines étapes, comme :

  • Vérifier si aucun animal ne se loge dans le conduit de cheminée
  • Mettre en place une bâche pour protéger les entours de la cheminée et pour éviter les projections de bistre et de saleté
  • Démonter certains accessoires tels que la plaque en fonte, les chenets et le déflecteur des fumées ou des gaz
  • Placer un récipient comme une bassine en dessous du conduit du chauffage à bois
  • Assembler le hérisson à une des sections de la canne
  • Insérer le hérisson dans le conduit de la cheminée
  • Commencer à gratter les parois du conduit, en, rajoutant des sections à la canne du hérisson afin d’atteindre le sommet du conduit de la cheminée
  • Vider la trappe sous le foyer de la cheminée
  • Enlever les débris dans le foyer à l’aide ou d’une brosse et d’une pelle
  • Vider le récipient contenant les débris et retirer la bâche de protection

Cependant, effectuer le ramonage par le bas comme présenté ci-dessus n’est pas sans risque, car des cendres et des saletés tombent durant l’opération. Il existe également le ramonage par le haut, mais vous devez grimper sur le toit pour le faire, ce qui n’est pas sans danger. Alors, le plus prudent est de faire appel à un ramoneur habilité.

Attachment

ramonage-chemine

Leave a Comment