Mincir par le froid avec la cryolipolyse

L’obésité est source de divers problèmes de santé et de confiance en soi. Lorsque le gain de poids n’est pas encore très important, les activités physiques régulières et plus ou moins intensives font l’affaire. Par contre, avoir recours à la cryolipolyse promet plus d’efficacité et une rapidité vis-à-vis de l’apparition des résultats.

Une méthode infaillible

La cryolipolyse Antibes est une technique d’amincissement non chirurgicale. D’ailleurs, elle n’est pas douloureuse et promet un rendu instantané. N’empêche qu’un petit picotement peut être ressenti. Ces douleurs sont évidemment supportables et ne durent que le temps de l’opération qui se fait entre quarante minutes à une heure selon le cas.

L’intervention est prise en charge par des professionnels du bien-être au sein des instituts de beauté ou des centres spéciaux. Les amas graisseux sont brulés par un froid extrême grâce à l’utilisation d’un appareil particulier présentant des ventouses. Une grande partie de la méthode est d’ailleurs assurée par ces ventouses lorsqu’elles aspirent les bourrelets disgracieux.

L’efficacité de cette pratique s’explique par le fait que les graisses sont très vulnérables au froid. Raison pour laquelle elles se détruisent au fur et à mesure que les séances progressent. Étant un procédé naturel, la cryolipolyse n’engendre aucun effet indésirable ni dans l’immédiat ni sur le long terme.

Comment se déroule le soin ?

cryolipolyse3À l’instar de tout traitement médical que ce soit invasif ou pas, une consultation se fait au préalable. Pendant cette phase, le spécialiste effectue rapidement une inspection de l’ensemble du corps dans le but de localiser les régions à traiter. À ce sujet, celles qui sont les plus concernées sont le fessier, les cuisses, les hanches, le ventre, le menton, la culotte de cheval.

La technique s’applique tout aussi bien pour remédier au double menton qui compromet grandement la beauté du visage. À l’issue de cette première étape, le praticien et le patient discutent ensemble du déroulement du traitement. La durée et les outils utilisés sont déterminés à ce stade.

À la prochaine séance, le soin à proprement parler est entamé. À cet effet, une température très basse pouvant atteindre – 15°C est exploitée. L’élimination des graisses est faite jusqu’à 40% et le résultat minimum est de 20%. Ce changement résulte du premier essai.

Attachment

Leave a Comment