Comment les entreprises incluent-elles le handicap au travail ?

Aujourd’hui, de nombreuses dispositions sont prévues par la loi pour favoriser l’intégration des personnes handicapées dans le monde du travail. À partir d’un certain nombre d’employés, les entreprises sont dans l’obligation de les recruter. Comment se fait l’insertion de ces travailleurs ? Voici quelques stratégies utilisées par la plupart des entreprises.

La mise en place d’une politique ‘’handicap’’

Plusieurs entreprises mettent en place de la ‘’politique handicap’’ pour favoriser l’inclusion des personnes en situation de handicap. Avant l’élaboration de cette politique, la structure procède d’abord à la définition des objectifs. Elle établit un plan et analyse ses besoins. De plus, tous les acteurs des différents services sont mobilisés et peuvent donner leurs avis.

La ‘’politique handicap’’ permet à l’entreprise de définir les actions à mener par les ressources humaines. Pendant les réunions, les informations recueillies lors des enquêtes sont analysées. Cela permet à l’entreprise de prévoir les rapports avec les institutions du personnel, le médecin du travail et le CHSCT (Comité d’Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail). De plus, cette politique définit les actions à mener pour dépasser les préjugés et faire changer la vision du handicap dans l’entreprise.

La formation du personnel

Intégrer les travailleurs handicapés dans l’entreprise passe par la suppression des stéréotypes. Pour ce faire, certaines entreprises font participer le personnel à des campagnes de prévention. Le but étant de favoriser l’intégration des personnes en situation de handicap. Les chefs d’entreprise, tout secteur confondu (industrie, restauration rapide, …), insistent particulièrement sur les services de management et ressources humaines. En effet, ceux-ci jouent un grand rôle dans le processus de recrutement. L’intervention et le témoignage des personnes handicapées peuvent aussi aider à la sensibilisation.

Pour mieux lutter contre la discrimination et les idées préconçues, les chefs d’entreprise peuvent demander l’aide des associations. Ces dernières sont mieux outillées pour intervenir auprès du personnel.

L’aménagement de l’espace de travail

Le cadre de travail de l’entreprise doit être adapté aux besoins des travailleurs handicapés. Ceux-ci doivent pouvoir circuler aisément dans la structure. De même, les chefs d’entreprise doivent veiller à ce qu’ils puissent évacuer rapidement le lieu en cas d’urgence. Les espaces de restauration rapide et de repos doivent aussi être accessibles aux handicapés. Il en est de même des installations sanitaires.

Pour leur permettre de travailler dans de bonnes conditions, l’entreprise est tenue de disposer d’équipements adéquats. De même, l’équipement et le matériel de travail doivent être installés à la bonne hauteur. L’entreprise doit aussi prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la protection des travailleurs handicapés. L’aménagement des horaires de travail se fait en accord avec le médecin de travail.

La formation des travailleurs handicapés

Les salariés handicapés ont droit à des formations comme l’ensemble des autres travailleurs. Pour ce faire, les chefs d’entreprise bénéficient de l’aide des associations et commissions d’aide aux handicapés. En effet, des structures spécialisées accompagnent ces travailleurs pour se perfectionner et acquérir de nouvelles compétences. De plus, ils disposent d’un CPF (compte professionnel de formation) qu’ils peuvent utiliser s’ils le souhaitent.

Les formations facilitent l’inclusion des travailleurs handicapés dans l’entreprise. Elles sont essentielles pour améliorer leurs expériences professionnelles. Les dirigeants doivent prévoir des conditions adéquates pour l’accès et la survie de la formation.

En définitive, la bonne intégration des personnes handicapées en entreprise passe par les efforts fournis par les dirigeants. Ils doivent mettre en place des conditions de travail adéquates pour ces travailleurs.

Leave a Comment