Comment lancer son activité à l’Île Maurice?

handshake-3198019_960_720

Investir dans un nouveau pays est toujours une aventure entrepreneuriale enrichissante. Dans le cas de l’Île Maurice, les démarches et le cadre permettent aux investisseurs de bénéficier de divers avantages dans tous les secteurs. C’est surtout l’immobilier qui fait la réputation de l’Île sœur de la Réunion.

Néanmoins, en élargissant son champ de vision, on peut parfaitement constater que de nombreuses opportunités sont à saisir dans les autres branches de l’économie. Toutefois avant  même de penser à faire fructifier son argent, encore faut-il choisir les bonnes options pour lancer son activité. Focus sur les bonnes pratiques à adopter.

Installer sa structure à l’Île Maurice, les étapes à suivre

En général, il suffit de quelques jours pour réussir toutes les démarches requises afin de bien lancer son projet d’entreprise à Maurice. L’astuce consiste à bien choisir le meilleur statut. La structure de la société dépendra de la nature des activités, de la catégorie et du type d’entreprise créé à l’île Maurice.

Pour plus de précisions, les investisseurs peuvent revoir les dispositions du Companies Act 2001 et du Business Registration Act 2002 sur ces quelques points. Les intéressés pourront ensuite inscrire leur entreprise au RC (au Registrar of Companies) en vérifiant que le nom choisit est toujours disponible.

À l’issue de cette démarche, une Business Registration Card leur sera délivrée. Ce support indique le certificat de constitution et l’identifiant unique de la société. Bien sûr, des permis d’opération seront demandés. Pour cela, il suffit de régler redevance commerciale auprès des autorités locales dans les 15 jours suivant la date de démarrage des activités.

Pour finir, puisque le choix d’emplacement est indispensable, le système mauricien propose différentes solutions. Les parcs industriels et les parcs d’affaires sont les options les plus avantageuses en termes de coût et d’infrastructure.

Qu’en est-il de la fiscalité?

La fiscalité est l’un des principaux privilèges quand il s’agit d’investir à l’Île Maurice. Les dirigeants prônent la libre circulation des flux monétaires.

Ainsi, aucun système de contrôle de change n’est appliqué. Les dividendes, les plus-values et la fortune sont exonérés d’impôts. Aucune forme de taxe n’a été prévue en ce qui concerne les droits de succession pour les descendants directs.

 

Attachment

handshake-3198019_960_720

Leave a Comment