Méduses, anémones, coraux : tout sur ces créatures marines

Les cnidaires sont un groupe d’animaux, relativement simples du point de vue de l’évolution, qui vivent exclusivement dans des environnements aquatiques, principalement marins. Méduses, anémones coraux… tous sont des cnidaires.

QU’EST-CE QU’UN CNIDAIRE ?

Ils sont principalement composés d’eau, jusqu’à 95 % de leur poids corporel. Le nom du groupe fait allusion à leur signe le plus distinctif, des cellules urticantes appelées cnidocytes, réparties à la surface du corps, qui servent à la défense et à la capture des proies, d’où le nom de Cnidaria (le préfixe vient du grec « cnida » = ortie). Ils présentent une symétrie radiale, des tentacules et sont les animaux les plus simples dotés de cellules nerveuses et d’organes sensoriels. Ils ont deux formes principales, une forme fixe ou sessile, appelée polype, et une forme mobile ou libre, appelée méduse.

Les principaux représentants dans les eaux au large des cotes méditerranéennes sont les anémones, les méduses et les coraux.

OÙ VIVENT-ILS AVEC LES MEDUSES ?

Les groupes libres, les méduses, vivent en flottant dans la colonne d’eau, faisant partie de ce que l’on appelle le plancton gélatineux, normalement loin des côtes. Les formes fixes, anémones et coraux, ont besoin d’un substrat ferme sur lequel se fixer, c’est pourquoi elles sont fréquentes sur les fonds rocheux, apparaissant même sur le brise-lames lui-même sur les plages rocheuses.

COMMENT VIVENT-ILS ?

Ce sont des espèces prédatrices qui utilisent leurs cnidocystes pour capturer leurs proies. Une fois qu’ils les ont tués ou immobilisés en leur inoculant leur venin, ils le prennent dans leur bouche à l’aide de leurs tentacules.

D’autre part, certaines espèces ont développé une relation symbiotique (mutuellement bénéfique) avec les algues. Le cnidaire protège l’algue à l’intérieur de son corps et l’expose à la lumière, recevant en retour une partie des nutriments et de l’oxygène produits par la petite plante.

Ces animaux peuvent se reproduire aussi bien sexuellement qu’asexuellement, dans ce dernier cas par fragmentation et autres mécanismes qui leur permettent de proliférer à grande vitesse.

IMPORTANCE ÉCOLOGIQUE

Les coraux sont essentiels à la production et au maintien des récifs coralliens, structures sous-marines vivantes qui, à leur tour, facilitent la génération de biomasse et de diversité naturelle sur les fonds marins.

D’autre part, les espèces libres sont d’importants générateurs de plancton gélatineux à leur stade adulte et de zooplancton à leur stade larvaire. Dans les deux cas, ils constituent un élément fondamental des écosystèmes marins, étant l’un des premiers maillons des chaînes alimentaires marines.

 

Attachment

Méduses, anémones, coraux : tout sur ces créatures marines

Leave a Comment