Zoom sur la gestion et traitement des déchets de chantier

La gestion et le traitement des déchets de chantier sont soumis à des réglementations bien strictes. Tous travaux de construction ou de rénovation, de forages, de terrassement ou de démolition doivent avoir une autorisation tenant compte de la prise en charge des déchets suite aux travaux. Aujourd’hui, nombreuses entreprises optent pour le recyclage déchets de chantier suivant les réglementations en vigueur.

Les différents types de déchets de chantier

La gestion des déchets de chantier est un enjeu environnemental majeur et aussi une obligation. En cas de non-respect de ces obligations de valorisation de déchets, des sanctions sont prononcées par la loi surtout s’il y a enfouissement ou incinération sur le chantier. Ainsi, tous constructeurs doivent connaître les différents types de déchets de chantier et les trier pour préserver l’environnement.

Les déchets inertes

Ce sont les déchets minéraux qui gardent intacts leurs propriétés physico-chimiques même après stockage. Issus directement de l’activité de construction, ils ne sont pas biodégradables et n’ont aucune réaction avec les autres matières stockées avec eux. Ce sont surtout la terre, les matériaux de terrassement, les céramiques, …. Pour éliminer ce type de déchets de chantier, ils doivent être placés dans des installations de recyclage ou dans des installations de stockage de déchets inertes (ISDI). La meilleure façon de valoriser ces déchets inertes est de les réutiliser en recyclage, au concassage, ou au criblage.

Les déchets non dangereux non inertes

Les déchets de chantier non dangereux non inertes sont les emballages, bois, plastiques, … qui ne peuvent être classés comme inertes et ne sont pas dangereux, non corrosif et non explosifs. Pour éliminer ces déchets industriels banals, il faut les mettre dans la déchetterie ou stockés dans des installations de stockage de déchets non dangereux s’ils ne sont pas recyclables. La valorisation de ces déchets se fait soit par valorisation énergétique (bois chauffé) ou par valorisation de matière (métaux refondus en métallurgie).

Les déchets dangereux

Il s’agit des déchets de chantier contenant des substances toxiques comme l’huile, l’amiante, le plomb, les bouteilles à gaz, et bien d’autres. Même s’ils sont dangereux, certains de ce type de déchets sont aussi valorisables, mais requièrent un traitement particulier faisant l’objet d’un suivi documenté. En tout cas, les déchets dangereux ne se mélangent jamais avec d’’autres déchets, et doivent être emballés, étiquetés, et stockés dans des installations de déchets dangereux.

Les étapes d’un traitement de déchets de chantier

Tout cela mène à dire que les déchets de chantier doivent subir un traitement particulier. Recourir à une entreprise professionnelle est la meilleure option parce qu’elle utilise des solutions innovantes de tri pour les différents types de déchets. Effectivement, une telle entreprise évacuera les déchets à l’aide des bennes spécifiques tout en faisant une identification et une pesée des déchets. Pour le triage, les matières valorisables sont envoyées dans des filières de recyclage selon la matière, et les déchets dangereux sont isolés et traités conformément aux réglementations. Après séparation et valorisation du reste des déchets de chantier, elle termine l’opération avec une transmission de bordereaux de suivi de déchets.

 

Attachment

chantier

Leave a Comment