Les différents outils de maçonnerie

Pour mener à bien les travaux de maçonnerie, le maçon doit avoir à ses dispositions différents outils et matériels spécifiques. La manipulation et le maniement de ces outils doivent être maitrisés pour éviter les risques d’accident de travail. En général, on peut les classer en trois groupes : les outils nécessaires à la prise de mesure et au traçage, ceux utilisés pour le mortier et les outils de construction.

Les outils de mesure et de traçage

Avant de bâtir une maison, il est essentiel de prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la solidité et la tenue de l’ouvrage. Le premier outil à prévoir est donc un mètre, de préférence un double-mètre pliant métallique à cinq branches. Il faut vérifier que les chiffres soient bien gravés pour éviter les erreurs de calcul pendant le chantier.

Il faut également disposer d’une équerre, d’une règle et d’un niveau qui sont utilisés pour tracer et vérifier le niveau de la construction ainsi que de la rectitude. Ces outils sont assez fragiles, il faut donc les utiliser avec beaucoup de précautions, les nettoyer à l’aide d’un racloir en bois et les ranger dans la boite à outils après utilisation.

Le maçon aura également besoin d’un fil à plomb pour savoir la direction d’un corps en chute libre. Cet outil est composé d’un plomb suspendu à une ficelle.

Les outils pour le mortier

Sachez que le mortier doit être préparé sur une surface bien propre et plane. Pour ce faire, cet artisan macon qui se trouve dans le 31 par exemple, utilise des outils spécifiques tels que la pelle, la brouette, l’auge et le croc à béton.

Pour mélanger les granulats et le liant, ou encore pour fabriquer le mortier et le béton, le maçon se sert d’une pelle. En général, celle-ci est dotée d’une lame carrée ou en forme de trapèze et d’un manche. Une pelle avec une lame ronde est aussi nécessaire, car il est plus facile de l’utiliser dans les déblais. Ainsi, pour lui faciliter la tâche, le maçon utilise ces deux formes de pelle.

Quant à la brouette, elle peut être en bois ou en métal. Elle permet le transport des matériaux sur le chantier. En outre, elle pourra servir d’instrument de mesure des composants du béton ou du mortier.

L’auge ou la gamate est un baquet de tôle galvanisée de bois ou de plastique. Tout comme le croc à béton, on l’utilise pour malaxer le mortier.

Les outils pour la construction

Une fois tous les travaux de préparation (prise de mesure et mortier) sont terminés, le maçon peut se lancer dans la construction.

Pour bâtir la maison, il se sert d’une truelle à bâtir qui est une lame en acier dotée d’un manche ; des outils à enduire tels que les truelles qui servent à projeter et à couper le mortier. Elles peuvent être de forme arrondie ou triangulaire. La taloche permet de porter le mortier à bonne hauteur et de dresser l’enduit.

En outre, le maçon utilise un marteau, un martelet, une masse pour démolir, un têtu pour tailler la pierre dure et des burins pour percer, couper des briques ou tailler des moellons.

Pour terminer, sachez qu’un bon maçon doit utiliser les bons outils pour garantir le bon fonctionnement de ses travaux. Cette liste n’est toutefois pas exhaustive, elle peut varier en fonction des travaux à réaliser. Discutez-en avec votre maçon pour plus de détails.

 

Attachment

Les différents outils de maçonnerie

Leave a Comment