Insignes et médailles : quelles sont les principales distinctions en France aujourd’hui ?

Depuis des siècles, on récompense le courage, le civisme ou encore la bravoure dont les citoyens français font – ou on pû faire – preuve au cours de leur vie par l’intermédiaire de décorations et autres ordres. De nombreuses distinctions, qui existaient par exemple à l’époque napoléonienne ou sous l’Ancien Régime, ne sont plus d’actualité. Toutefois, il en existe encore beaucoup aujourd’hui, dont voici les principales.

Les ordres nationaux, les plus prestigieux

Dans la catégorie des insignes et médailles, les ordres nationaux – et tout particulièrement la Légion d’Honneur – font partie des récompenses réservées aux plus méritants. Cette dernière est d’ailleurs classée comme la « plus grande décoration honorifique française ». L’Ordre de la Libération, instauré en 1940, arrive en seconde position. Comme son nom l’indique, il fait honneur aux individus ayant contribué au retour à la liberté sur le territoire, après l’occupation allemande pendant la seconde guerre mondiale. Il est important de noter que le Général de Gaulle a par ailleurs mis en place, en 1963, un Ordre du Mérite.

Plus spécifiques, les Ordres Ministériels ciblent des corps de métier en particulier : les Palmes Académiques dans l’éducation, l’Ordre du Mérite Agricole, Maritime ou encore des Lettres et des Arts.

Les médailles militaires des anciens combattants

Les Français qui se sont battus pour leur pays ont généralement droit à une médaille, différente selon le combat mené. Troisième dans l’ordre de préséance, la Médaille Militaire recèle un caractère très officiel et prestigieux : on la décerne aux officiers et sous-officiers depuis 1852.

Il existe parallèlement d’autres catégories moins connues, comme la Croix de guerre des théâtres d’opérations extérieures, la Croix de la valeur militaire, la Médaille des blessés de la guerre (suite à 1914-1918), ou la Croix du combattant, que l’on distingue de la Croix du combattant volontaire.

Plus récemment, après les années 1950, de nouvelles distinctions sont venues enrichir cette catégorie, à l’image de la Médaille d’Honneur du service de santé des armées, la Médaille des réservistes volontaires de défense et de sécurité intérieure ou encore la Médaille de reconnaissance de la Nation.

Les médailles militaires et civiles

Toute personne qui a porté secours à un autre individu en danger de mort, dans un contexte de guerre ou pas, peut recevoir la Médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement, qui existe depuis l’année 1820. Plus récentes, la Médaille de la sécurité intérieure (2012) et la Médaille nationale de reconnaissance aux victimes du terrorisme (2016) font écho au contexte actuel et aux menaces qui nous mettent chaque jour en péril.

Ces médailles que vous ne connaissiez (peut-être) pas !

Par ordre de préséance, les trois médailles les plus emblématiques de France sont la Légion d’Honneur, l’Ordre de la Libération et la Médaille Militaire. Mais de nombreux autres insignes peuvent être arborés fièrement par nos concitoyens, même si tout le monde ne connaît pas toujours leur signification.

À titre d’exemple, toute entreprise peut récompenser un travailleur pour son ancienneté et son dévouement, en lui faisant ce joli cadeau symbolique (qui peut être assorti d’autres signes de reconnaissance, comme une prime ou un cadeau, par exemple).

Il existe également un insigne des blessés civils, une médaille pour les meilleurs ouvriers de France (tous secteurs confondus), une médaille d’honneur de l’aéronautique et même une médaille d’honneur des sociétés musicales et chorales !

Toutes les médailles sont conçues selon des codes bien spécifiques, car elles doivent respecter un cahier des charges précis sur les coloris, les matières choisies, les dimensions ou encore les motifs affichés. Alors si vous devez en faire fabriquer pour une cérémonie quelconque, prenez surtout le temps de consulter un artisan dont c’est le métier.

Attachment

documents-armee_1398-1

Leave a Comment