Ravalement de façade: faut-il choisir un bardage ou un enduit comme finition?

Lorsqu’on projette de faire des travaux de ravalement, le choix du revêtement final est décisif. En effet, le nouveau revêtement va définir les travaux de finition de la façade et ainsi l’aspect extérieur de la maison. Il existe des techniques pour rénover ou embellir la façade de la maison, dont l’enduisage et le bardage. Et, chacun de ces types de revêtements possède ses spécificités et ses avantages. Trouvez dans cet article quelques informations sur ces types de revêtements pour faciliter le choix.

Une finition traditionnelle avec l’enduit

L’enduit est le type de revêtement le plus répandu. C’est un mortier appliqué en une ou plusieurs couches sur un mur. En effet, l’enduisage a été déjà utilisé depuis longtemps pour couvrir les murs des bâtiments. Il permet de protéger la façade contre l’infiltration grâce avec un enduit perméabilisant et d’uniformiser sa surface tout en corrigeant les imperfections et en réparant les dégradations. L’enduit classique est mis en œuvre sur place et se fait généralement en 3 à 5 couches de 3 à 4 jours d’intervalle, tandis que l’enduit monocouche est prêt à être utilisé en une ou 2 couches. L’enduit sèche totalement environ au bout d’un mois, et une couche de peinture peut être appliquée pour donner la touche finale.

Les techniques ont évoluées pour avoir différents types de finitions d’enduisage, comme :

  • L’enduit taloché : ayant une surface talochée relativement lisse ;
  • L’enduit gratté : ayant une surface griffée avec un grattons après talochage ;
  • L’enduit ribbé : ayant une surface un peu granulée ;
  • L’enduit lissé : ayant une surface complètement lisse ;
  • L’enduit projeté : ayant une surface rugueuse suite à une projection de mortier à la machine.

L’intervention d’un façadier expérimenté est conseillée pour définir le type et la quantité de liant qui servent de colle, que ce soit du gypse, du liant hydraulique ou aérien, et cela suivant l’aspect final voulu.

Une finition originale avec le bardage

Le bardage est quant à lui une technique plus moderne qui s’est beaucoup évolué et est de plus en plus utilisée. Généralement constitué de plaques ou de lames que l’on fixe sur une ossature posée sur le mur. Il permet notamment de renforcer l’isolation thermique et phonique, tout en améliorant l’esthétique. Facile et rapide à poser, le bardage ne nécessite pas trop de travaux de préparation de la surface, seule la pose des ossatures et des supports requiert une technique adéquate au type de mur.

On peut faire appel à un façadier pour différents types de bardages, tel que :

  • Le bardage en bois : composé de lames de bois ;
  • Le bardage en PVC : composé de plaques ou de lames en plastique ou matières recyclées ;
  • Le bardage en fibres ciment, ou en ciment composite : à base de sable et contenant du verre ou fibre de cellulose offrant une grande résistance ;
  • Le bardage métallique : dont le plus utilisé est le zinc ;

Le choix dépend du gout et du budget, mais aussi du style et de l’âge de la maison. En outre, le choix doit se faire en conformité avec le plan local d’urbanisme (PLU) de la commune, qui régit les matériaux à utiliser pour harmoniser les constructions dans une localité. Faire appel à un façadier professionnel de la région est alors incontournable pour évaluer la faisabilité du projet.

Attachment

Ðàáî÷èé øòóêàòóðèò ôàñàä çäàíèÿ

Leave a Comment