Des mesures pour redresser une entreprise en difficultés financières.

Rapidité de l’économie, ruptures technologiques, retards de paiements ou départ des personnes-clés, ce sont tous autant de causes des difficultés financières en entreprise. Mais comme à chaque problème, il y a une solution, il est possible de remonter la pente malgré cette situation défavorable.

Dans un premier temps, nous allons identifier ensemble les causes et symptômes de ces difficultés pour ensuite apporter des solutions pour s’en sortir. Suivez ce guide pour plus de détails.

Causes et symptômes de difficultés financières.

Les principales origines des crises financières dépendent généralement de la situation unique de chaque entreprise. Toutefois, quelques causes les plus communes peuvent être relevées. Il s’agit, par exemple de l’insuffisance de capital, c’est-à dire qu’il n’y avait pas assez d’argent pour payer les dépenses et l’inventaire de l’entreprise lorsque les comptes clients étaient perçus et que les ventes étaient développées.

On retrouve également les pertes d’exploitation qui surviennent lorsque l’entreprise subit des pertes et qu’elle se trouve dans l’obligation d’utiliser des prêts ou d’autres ressources afin de financer les pertes et produire un roulement de fonds. La croissance des comptes fournisseurs qui en résulte et les déductions à la source avec les montants de TPS / TVH exigibles mettront en péril la viabilité financière de l’entreprise. Si elle ne devient pas rapidement rentable, elle peut se retrouver dissoute.

La perte d’un client important ou d’un contrat est également une des causes centrales de difficultés financières d’une entreprise. Certains facteurs tel que l’apparition de nouveau concurrent, l’introduction d’une nouvelle technologie ou les nouveaux obstacles au commerce peuvent aussi affecter de manière considérable la rentabilité de l’entreprise.

Quelles aides pour les entreprises en difficultés ?

Avant d’arriver au redressement judiciaire, on distingue trois grandes solutions. Pour en savoir plus sur le redressement d’une entreprise, vous pouvez également solliciter les services d’un cabinet de startups ou d’entreprise tel qu’Alto Avocats.

La première option est la procédure du Mandat Ad Hoc qui a pour objectif de trouver une solution aux difficultés rencontrées par le créateur d’entreprise, que ce soient des difficultés juridiques, financières ou économiques. Cette alternative ne peut être appliquée que si l’entreprise n’est pas en cessation de paiement.

La seconde solution est la procédure de conciliation dont l’objectif est de trouver un accord amiable avec les principaux créanciers. Cette option permettra de mettre fin aux problèmes de l’entreprise et n’est valable que pour les difficultés financières « gérables ».

La troisième procédure est celle de la sauvegarde qui a pour vocation d’établir un plan de sauvegarde pour votre entreprise. Il s’agit plus précisément d’un plan dédié à l’apurement de votre passif.

Attachment

Entreprise Entreprise

Leave a Comment