Une assurance pour les risques de décès et de mutilation ?

DGAE.-Assurance-habitation-multi-risques

Le sujet des assurances en passionne plus d’un. Mais rares sont ceux qui comprennent vraiment le bon fonctionnement de ce type de contrat. Cette protection juridique et financière devient une nécessité dans notre société moderne. Les assurances couvrent des cas divers qui seront parfois considérés au cas par cas. Il existe néanmoins de grandes références en la matière hormis les protections sociales accordées aux salariées. Il en existe trois sortes dont l’assurance vie qui se trouve en tête de liste, l’assurance automobile et l’assurance habitation. Elles se complètent souvent par des gratins accessoires comme la protection juridique ou d’autres types d’assurances.

Un contrat offrant une couverture polyvalente

L’assurance décès et mutilation accidentelle sont l’un des compléments de l’assurance vie. Pourtant lorsqu’on analyse de plus près les différentes situations couvertes par l’assurance DMA, on se rend compte de sa praticité. Il est vrai que le nombre d’accidents entraînant une mutilation des membres du corps causant ainsi une incapacité représente un pourcentage très faible comparé aux autres types d’assurance. Mais les risques sont bien réels notamment pour les personnes exerçant un métier périlleux. Le contrat d’assurance DMA doit donc contenir des stipulations souples pour s’appliquer à toutes les situations possibles. En cas d’accident, sans une indemnité pour couvrir ne serait-ce que les frais médicaux, la victime aura du mal à subvenir à ses besoins. Un contrat trop rigide risque de créer des litiges entre assuré et assureur, pouvant se transformer en une grande polémique sur la toile, comme le cas de la société DMA. Il suffit de lire certains articles de connaisseurs pour comprendre qu’il n’y a pas d’arnaque chez dma.

Protection de la personne et de ses proches

Les compagnies d’assurance s‘efforcent désormais à communiquer des informations complètes à leurs clients pour éviter les litiges futurs. Ils proposent dans ce cas des services de consultation sur la portée et les limites de chacune de leur offres. Pour certaines personnes, il est inutile de souscrire à ce type de complément tant le contrat principal suffit. Mais les conséquences ne se limitent pas seulement à leur propre personne ou n’affectent pas uniquement leur patrimoine. Les proches sont des victimes par ricochet d’un accident causant une mutilation ou un décès. Elles subiront une perte considérable des revenus et devront faire face à de nombreuses dépenses. L’assurance D.M.A permet donc à des derniers de recevoir de la part de l’assureur une indemnité compensatoire et cela en dehors de l’assurance vie. Pour la victime de la mutilation, dans l’incapacité de travailler, cela peut être une somme viagère.

Attachment

DGAE.-Assurance-habitation-multi-risques

Leave a Comment