Un moment de détente inédit à Lyon

Localisée dans la partie sud-est de l’hexagone, au confluent de Rhône et de la Saône, la commune de Lyon est accessible en seulement deux heures de TGV depuis la capitale française. Elle promet à ses visiteurs des aventures hors du commun à travers ses sites uniques dont la plupart sont concentrés aux alentours de la presqu’île, le centre historique de la ville. Pour commencer leur voyage dans cette cité pleine d’authenticité, les bourlingueurs sont invités à flâner dans le vieux Lyon. Ils pourront s’offrir une belle promenade du côté du quartier Saint-Jean qui abrite de petites rues pavées et de jolis jardins suspendus. On y trouve notamment une architecture remontant à l’époque de la renaissance, entre autres, la majestueuse cathédrale portant le même nom. Si les routards préfèrent plutôt un endroit permettant de découvrir l’artisanat traditionnel, le quartier Saint-Georges est idéal. Par ailleurs, les amateurs de la verdure auront la possibilité d’admirer les charmes du parc de la tête d’or où l’on peut voir un lac, des variétés de rosiers et bien plus encore.

S’imprégner de la culture lyonnaise

La visite des conservatoires est une autre façon de découvrir la culture lyonnaise. À l’occasion de leur circuit en France, les routards auront l’opportunité d’arpenter quelques musées renfermant des aspects de la civilisation locale sur divers domaines. Parmi les incontournables, on peut citer le musée des Confluences qui se trouve au cœur d’une architecture ultra design, faite de métal et de verre avec un style déconstructiviste. Celui-ci propose 4 expositions principales et 2 temporaires. Il y a également des musées d’art qui comprend le musée d’art contemporain, le musée des beaux-arts et l’Institut de l’art contemporain. Ces derniers donnent la possibilité d’apprécier, par exemple, des œuvres des peintres et des sculpteurs du Moyen Âge, du XIXe et du XXe siècle. En outre, les passionnés de l’univers astral pourront rejoindre le Planétarium afin d’apprendre un peu plus quelques phénomènes célestes. Des ateliers, des conférences ainsi que des séances autour de l’astronomie y sont organisés.

Manger chez les bouchons lyonnais

Durant un séjour à Lyon, il est incontournable de savourer quelques spécialités proposées dans les bouchons. Généralement, les menus servis dans ces bistrots typiquement locaux sont simples et concoctés sur place. Entre autres délices à se délecter, les plus fins gourmets pourront y commander de la quenelle comme plat de résistance. Il s’agit d’une sorte de saucisse à base de mie de pain mouillé, de chair de volaille ou de poisson ainsi que de graisse de veau. Les routards sont également conviés à déguster du tablier du sapeur, un mets obtenu à partir des tripes et abats cuits à la poêle. Celui-ci ressemble à une escalope de gras-double panée. Servi chaud, il se mange avec de la sauce gribiche où le goût de moutarde prédomine.

Leave a Comment