Quels sont les ordres nationaux en France et comment se caractérisent-ils ?

Il existe trois ordres nationaux en France : l’Ordre National du Mérite, l’Ordre National de la Libération et l’Ordre National de la Légion d’Honneur. Conçus pour honorer les citoyens français et les étrangers ayant rendu service au pays, chacun de ces ordres se caractérise par une médaille.

Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur les ordres nationaux français et sur leurs particularités.

L’Ordre National de la Légion d’Honneur est l’ordre le plus connu en France et la plus haute distinction

Fondé par Napoléon Bonaparte en 1802, l’Ordre National de la Légion d’Honneur est conçu pour récompenser des mérites éminents au service de la nation, qu’ils soient à titre civil ou militaire. Aujourd’hui encore, la Légion d’Honneur constitue la plus haute distinction en France.

Pouvant être intégré suite à une nomination ministérielle ou à une procédure d’initiative citoyenne, l’Ordre National de la Légion d’Honneur compte actuellement 93 000 membres dont une grande majorité de chevaliers, suivis des officiers et des commandeurs. La Légion d’Honneur comporte également deux dignités : les grands officiers et les grands-croix.

Étoile à cinq rayons doubles, la médaille de la Légion d’Honneur est inspirée de la croix de l’ordre du Saint Esprit

La médaille de la Légion d’Honneur est composée d’une étoile à cinq rayons doubles émaillés de blanc, dont les dix pointes sont boutonnées. Tandis que les étoiles sont en argent pour les chevaliers, elles sont en vermeil pour les officiers.

De même, les rayons sont reliés par une couronne composée de feuilles de chêne à gauche, et de feuilles de laurier à droite. Emaillée de vert, cette couronne est d’argent pour les chevaliers et de vermeil pour les officiers.

L’Ordre National du Mérite est le second ordre en France après la Légion d’Honneur

Créé en 1963 dans le but de récompenser les actes militaires ou civils, l’Ordre National du Mérite est le second ordre en France après la Légion d’Honneur. L’Ordre National du Mérite a pour vocation de revaloriser la Légion d’Honneur en présentant des conditions d’accès plus souples que cette dernière.

Les membres de l’ordre du Mérite peuvent être issus de tous les domaines d’activités, à condition de présenter au moins 10 ans d’ancienneté dans leur domaine et d’avoir rendu des « services distingués » militaires ou civils.

Tout comme pour la Légion d’Honneur, il est possible d’être nominé à l’ordre du Mérite par proposition ministérielle ou par la procédure d’initiative citoyenne. L’Ordre National du Mérite compte actuellement 185 000 membres, et inclut les mêmes grades et dignités que la Légion d’Honneur.

La médaille de l’ordre, dite « croix du Mérite », ne change que très peu selon les grades

Particulièrement décorée, la médaille du Mérite est une étoile à 6 branches doubles émaillées de bleu. L’étoile est surmontée d’une bélière constituée de feuilles de chêne entrecroisées, et son centre est entouré de feuilles de laurier.

Le côté face de la médaille présente l’effigie de la République avec l’inscription « République française », tandis que le revers arbore deux drapeaux tricolores avec l’inscription « Ordre National du Mérite » ainsi que la date du 3 décembre 1963, jour de la création de l’ordre. Pour les officiers du Mérite, la médaille comporte également une rosette.

L’Ordre National de la Libération sert à honorer les hauts-faits commis durant la libération de la France

Fondé en 1940 par le général de Gaulle, l’Ordre National de la Libération est destiné à récompenser les personnes et les communes ayant participé à la libération de la France. Charles de Gaulle fut l’unique Grand Maître de l’ordre.

À la mort de celui-ci, le conseil de l’ordre a annoncé qu’il n’y aurait pas de successeur. De ce fait, l’ordre de la Libération est aujourd’hui forclos : plus aucune médaille ne peut être attribuée.

Contrairement à l’ordre du Mérite et celui de la Légion d’Honneur, l’Ordre National de la Libération ne comporte qu’un seul grade, celui de Compagnon de la Libération.

Puisque l’ordre de la Libération ne comporte qu’un seul grade, il n’existe également qu’une médaille

Contrairement à d’autres médailles, celle de la Libération a pour particularité d’être très sobre. Il s’agit d’un écu de bronze portant un glaive en pal ainsi qu’une croix de Lorraine de couleur noire. Au revers de l’écu est gravée la devise de l’ordre : PATRIAM SERVANDO – VICTORIAM TULIT (« En servant la Patrie, il a remporté la victoire »).

Attachment

Leave a Comment