Que faut-il savoir sur le nettoyage de la toiture à basse pression?

Pour débarrasser une toiture des saletés qui la recouvrent, on peut recourir à différente technique de nettoyage. Le nettoyage à haute pression demeure cependant la méthode la plus utilisée. Toutefois, sa mise en œuvre est déconseillée dans certaines situations. C’est le cas lorsque les tuiles sont poreuses ou lorsque le toit permet des infiltrations d’eau. En l’occurrence, des techniques plus respectueuses de la couverture, telle que le nettoyage à basse pression, seront appliquées. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur ce procédé.

Dans quels cas opter pour le nettoyage à basse pression de la toiture?

La toiture de notre maison nécessite un entretien régulier. Son nettoyage figure parmi les travaux à prévoir à cet effet.Pour la réalisation de cette tâche, l’idéal est de faire appel à une entreprise de couverture comme sur ce site.

En outre, le nettoyage à basse pression du toit est entrepris quand la couche de mousses et de lichens sur la toiture n’est pas importante. On y a surtout recours dans les régions à climat sec, car les champignons parasitaires n’ont pas tendance à se développer rapidement.

Concrètement, l’appareil utilisé à cet effet est réglé à 80 bars. Il émet un jet en V qu’il faudra toujours dirigé vers le bas. En suivant le sens de la pente, nous évitons que l’eau pénètre sous les tuiles. Il s’agit d’une technique de nettoyage douce. Elle ne risque pas d’endommager la surface des tuiles et des ardoises. En effet, celles-ci risquent de se casser si la pression de l’eau est trop forte. Évidemment, celle-ci sera réglée en fonction de l’état de la toiture et de son niveau d’encrassement. Néanmoins, si vous optez pour le nettoyage à basse pression de votre toit, il faudra renouveler cette opération tous les ans.

Par ailleurs, si vous décidez d’effectuer les travaux d’entretien de votre toiture vous-même, nous vous préconisons de prendre toutes les précautions nécessaires pour assurer votre sécurité. En conséquence, il faudra que vous vous munissiez d’un EPI couvreur.

Doit-on hydrofuger la toiture après son nettoyage à basse pression?

Après avoir éliminé les impuretés qui recouvrent la toiture, il est vivement conseillé d’appliquer un traitement hydrofuge à sa surface. Ce traitement reste facultatif. Mais pour assurer l’étanchéité de la couverture, il demeure indispensable.

L’application du produit hydrofuge présente en outre d’autres avantages. Par exemple, il retarde le développement et la prolifération des mousses, des lichens et des algues. Il rend également la surface de la toiture moins vulnérable à l’encrassement. Celle-ci sera donc propre plus longtemps.

Cependant, il faut savoir qu’il existe plusieurs sortes d’hydrofuges. Pour savoir lequel convient le mieux au type de revêtement de votre toit, nous vous encourageons à solliciter l’avis d’un couvreur professionnel. Il saura mieux vous conseiller. Il peut éventuellement se charger du démoussage et du traitement de votre toit. D’ailleurs, vous bénéficierez d’une TVA d’un taux de 6 % avec son intervention.

Pour conclure, le nettoyage à basse pression est une technique douce qui permet d’éliminer les résidus et les traces de pollution sur la toiture. Les professionnels y ont recours quand les revêtements du toit sont fragiles et quand celui-ci souffre de problème d’humidité. En outre, pour que le démoussage soit effectif, il est conseillé de le compléter par un traitement hydrofuge de la toiture. Cette solution permet d’ailleurs de limiter la formation et la prolifération des pollutions vertes.

Attachment

nettoyage-toiture

Leave a Comment