La traduction certifiée : un processus plus complexe qu’il n’y parait

Vous souhaitez envoyer certains dossiers à l’international ? Vous avez parfois besoin de réaliser une traduction certifiée d’un ou de plusieurs documents. Certaines personnes l’ignorent, mais vous aurez parfois besoin de suivre une longue procédure et bien plus compliquée d’une traduction simple. Cet article vous propose un petit zoom sur la traduction certifiée.

traduction certifiée

Traduction certifiée ou traduction libre ?

Lorsque vous souhaitez ouvrir une filiale à l’étranger ou encore effectuer une opération à l’étranger, il n’est pas très rare que les autorités du pays en question vous demandent de présenter des extraits Kbis à jour de votre entreprise en France. Il faudra alors fournir une traduction certifiée par un traducteur assermenté. Celui-ci appose son cachet de même que sur l’original afin de certifier la conformité de la traduction avec l’original. Dès lors, une traduction certifiée peut vous être demandée pour tout document. Afin de savoir si ce type de traduction est vraiment nécessaire, il faut vous adresser à l’autorité qui vous a demandé cette traduction.

Il est très important de savoir si la traduction certifiée est exigée ou non, car il est beaucoup plus difficile à obtenir qu’une traduction simple. De plus, il est beaucoup plus onéreux en plus de prendre un certain temps.

Notez toutefois que le fait que le traducteur soit assermenté ne signifie pas qu’il possède des compétences particulières. Il s’agit tout simplement d’un statut qui lui donne une plus grande crédibilité. Il peut toutefois se spécialiser dans le domaine de son choix (traduction juridique, médicale ou linguistique). Cependant, il faut dire que certaines traductions ne nécessitent nullement certaines compétences.

Traduction certifiée à partir de l’original ou à partir d’une copie ?

Pour une traduction certifiée d’un extrait Kbis, le pays de destination exige le plus souvent que la traduction soit effectuée à partir du document original et non à partir d’une copie. Concrètement, cela signifie que le traducteur assermenté devra apposer son tampon et sa signature sur les deux documents. Vous devrez alors faire parvenir l’original de vos documents à votre traducteur. Pour gagner du temps, il faudra prendre cela en compte dans les délais de réalisation. Il faut dire qu’une certification à partir d’une copie est le plus souvent acceptée en ce qui concerne les traductions utilisées en France. Cependant, le mieux serait de demander directement à l’autorité qui exige la traduction certifiée si elle exige que celle-ci soit effectuée à partir de l’original ou d’une photocopie.

Attachment

Leave a Comment