Etre son propre maître d’œuvre : les avantages et les inconvénients

Seriez-vous en mesure de servir de maitre d’œuvre pour votre propre maison ? Les experts expliquent le travail qu’implique le DIY dans le domaine de la construction.

C’est une proposition tentante : déduire le coût d’un maître d’œuvre et vous pourriez économiser une bonne partie des dépenses globales de construction ou de rénovation de votre maison. Mais avant de sortir et de vous acheter un nouveau casque, il est important de peser le pour et le contre de prendre en charge la maîtrise d’œuvre d’exécution de son propre projet de construction.

Bien évidemment, certaines des principales choses à prendre en compte lors de la réflexion sur ça sont de savoir si vous avez le temps, les compétences, les connaissances et les outils pour exécuter réellement le travail de rédaction des plans requis par le projet. Un entrepreneur professionnel apporte des compétences en gestion de projet, en coordination commerciale et en organisation à un projet complexe. Cela a un coût, car les propriétaires devraient s’attendre à payer pour ce niveau de compétence afin de s’assurer que le projet se déroule correctement et respecte le budget.

Les avantages d’être son propre maître d’œuvre

1. L’économie d’argent

L’une des principales raisons pour lesquelles les propriétaires choisissent le DIY en construction est d’économiser de l’argent. Il est vrai qu’il peut y avoir des économies importantes associées à l’exécution du travail vous-même.

Les maîtres d’œuvre et les entrepreneurs gagnent de l’argent en facturant des frais en plus du coût global du projet. Certains factureront des frais fixes, mais la plupart facturent entre 10 et 20% du travail global. Ainsi, en agissant comme votre propre entrepreneur sur une construction de 200 000 euros, vous pourriez économiser jusqu’à 40 000 euros, voire plus.

Avant de prendre la décision d’embaucher ou de sous-traiter, il est important de définir les coûts réels de votre projet – des matériaux à la main-d’œuvre en passant par les outils et l’équipement requis pour le travail. C’est également une bonne idée de rencontrer des entrepreneurs et d’établir une estimation. Souvent, ils le feront pour vous à titre gratuit.

2. Vous avez le contrôle sur tout le projet

Avoir un contrôle complet de votre construction et des sous-traitants que vous embauchez vous donne une meilleure chance d’obtenir exactement ce que vous voulez. Il en va de même pour un propriétaire désireux d’utiliser des matériaux récupérés ou des trouvailles vintage. Traduire votre vision à un tiers peut être délicat, et prendre en charge vous-même la planification et l’exécution est un moyen de vous assurer d’avoir un contrôle total.

Etre son propre maitre d’œuvre : les inconvénients

1. Il est facile de surestimer les économies

C’est très facile, et très « chouette », d’être le maître d’œuvre son propre projet de construction ou de rénovation, sans parler des milliers d’euros que vous économiserez ! Mais méfiez-vous des utopies. La plupart des magazines et des sites internet dédiés au DIY sous-estiment les dépenses, les difficultés et le temps nécessaires à la mise en œuvre d’un projet de construction.

Les coûts estimés sont souvent très différents des coûts réels. Lorsque vous considérez les dépassements de coûts, l’engagement en temps et tout nombre de dépenses imprévues, vos économies en euros réels seront revues à la baisse, sans doute !

2. Cela prend beaucoup plus de temps que prévu

De la planification à la délivrance des clés en passant par l’approvisionnement, la coordination des artisans, vous devez envisager d’ajouter un autre emploi à temps partiel ou même à temps plein à votre emploi du temps. Demandez-vous honnêtement si vous disposez des 25 à 40 heures par semaine nécessaires pour organiser, planifier, surveiller, rechercher, recruter, embaucher et superviser votre rénovation ou construction majeure. Sinon, l’embauche d’un maître d’œuvre peut vous sauver la santé mentale, même si cela vous coûtera un peu plus cher.

3. Vous n’êtes pas un professionnel

Les entrepreneurs professionnels ont une liste de contacts professionnels. Votre liste de contacts pourrait être légère pour les plombiers et les électriciens avec des références stellaires. Bien sûr, vous pouvez rechercher et demander des références, mais cela prend du temps et, bien souvent, des essais et des erreurs.

Un bon maître d’œuvre possède les connaissances et les compétences d’un professionnel. Cela pourrait inclure la surveillance et le contrôle de la qualité de tous les sous-traitants qu’il embauche, la connaissance des codes du bâtiment et des exigences en matière de permis, et plus encore. Votre entrepreneur doit également avoir une connaissance approfondie du processus de construction. Cela signifie que lorsque votre construction rencontre un hic ou qu’un sous-traitant manque à son devoir, votre entrepreneur n’est pas secoué et sera en mesure de faire avancer votre projet.

Attachment

logement-collectif-after

Leave a Comment