Déclaration préalable travaux-terrasse

Vous avez un projet de construction de terrasse, mais vous ne savez pas encore quoi faire à propos des démarches à suivre surtout côté administratif ? En premier temps, il est primordial de faire part de votre activité à la mairie de votre ville, vu que les travaux peuvent modifier l’aspect extérieur de votre maison. Dans la plupart des cas, un permis de construire est nécessaire, mais selon l’envergure du chantier, une déclaration préalable peut suffire.

Comprendre ce que c’est la déclaration préalable

La Déclaration préalable terrasse est généralement demandée pour les aménagements de moindre importance (de 5 m² à 20 m² de création d’emprise au sol) selon le P.L.U. ou le Plan Local d’Urbanisme. Celle-ci permet aux autorités compétentes de suivre le projet et de contrôler l’avancement du chantier. Ces vérifications sont importantes et elles doivent être mentionnées sur le cahier de charge.

Votre terrasse par rapport au PLU

Il faut préciser que la terrasse est un élément à part entière d’une construction, même si elle est située le plus souvent à l’extérieur. Elle peut-être au rez-de-chaussée ou à l’étage selon le plan architectural de la maison. Certes, sa mise en œuvre ne demande pas un budget à part, mais elle doit respecter le P.L.U. Mais c’est quoi le Plan Local d’Urbanisme ? C’est un document qui est spécifique de chaque commune indiquant toute les règles régissant la construction apparente des maisons.

Permis de construire et terrasse

Même s’il s’agit d’une même construction, une terrasse peut se présenter sous différentes formes. Dans le cas où l’emprise au sol est modifiée, un permis de construire est nécessaire. Pour cela, il est de votre devoir d’informer la mairie et de déposer une demande de permis. Citons quelques exemples de terrasse qui ne nécessite pas l’obtention d’un permis. La terrasse de plain-pied et la toiture-terrasse peuvent être effectuées sans permis. Mais, par contre pour la terrasse sur étage et la terrasse sur pilotis vous devez disposer d’un permis de construire délivré par la mairie.

Pour le cas d’une copropriété, il est conseillé de consulter votre syndicat de copropriété pour éviter tout malentendu avec votre voisinage. Par contre, il faut veiller à ce que vos travaux ne dérangent pas votre entourage ou causent des perturbations. En cas de doute, n’hésitez pas à recourir au service d’un géomètre s’il le faut. Le but est de bien définir jusqu’où votre terrasse peut être construite. Et dans tous les cas, il est plus prudent de faire une assurance.

Toutefois, certaines conditions doivent être respectées avant de faire construire votre terrasse. Pensez toujours à ce que la vôtre ne donne pas directement une vue sur la propriété de votre voisin. Si le cas se présente, ce dernier a le droit de vous poursuivre aux affaires civil. Si vous pensez construire une terrasse sur une maison existante, il est plus pratique de recourir au service d’un architecte. Celui-ci pourrait définir avec exactitude si la fondation déjà en place peut supporter votre terrasse ou non. Il déterminera également quel genre de terrasse pourra convenir à votre style de maison.

Attachment

Déclaration préalable terrasse

Leave a Comment